Lunaisons

 

Voila un petit travail dont on pourrais se dire qu'il est facile à réaliser, et pourtant.... Combien d'entre nous n'ont jamais rêvé de capturer l'ensemble des phases de la lune, et ont abandonné faute de temps (faut se lever tôt pour les phases descendantes), ou de patience ....Eh bien je suis aussi de ceux là.... Je n'ai que quelques tentatives de lunaisons, et pour la plupart en lune montante  (plus faciles à saisir, et moins contraignant, sachant qu'il suffit d'attendre les crépuscules astronomique pour saisir au vol un portrait de la belle sélène....

L'autre difficulté réside dans le fait d'avoir  une lunaison complète de beau temps... En effet, il ne faut pas oublier que notre proche voisine, au même titre que nous d'ailleurs, est soumise à un léger mouvement de précession. Elle ne nous montre donc pas systématiquement la même face !!!! Ce mouvement est certes lent, mais il existe. L'idéal étant alors de saisir la belle en 1 seul mois (impossible quand on connais la versatilité de nos climats). Autrement dit, on se doit de tricher et cette page est une monumentale tromperie !!! A l'exception de la première image, le travail visible sur cette page est issu de lunaisons voisine, mais non continue....

Enfin, le choix du matériel.... En fonction des moyens, bien sur, mais toujours en gardant à l'esprit ce que l'on cherche à visualiser. il faut un lune de plein champ, soit au moins un demi degrés sur le capteur (argentique ou numérique).

Les combinaison optiques sont nombreuses, facilement calculables, mais c'est un peu l'empirisme qui permet de se choisir la combinaison qui va bien. voici donc quelques modestes essais dont les conditions de prise de vues sont spécifiées au cas par cas...

Petit essai de lunaison au mois d'août 2000. Images Phillips CPC464 (l'ancêtre de la Vesta Pro), Télé 135mm. J=0 à la nouvelle lune, le sud pris à minuit (évidemment).

Traitement sous PSP, uniquement des rotations pour amener la lune dans l'axe, et un léger masque flou pour améliorer la lisibilité, sans générer trop d'artefact. Cette lunaison est naturelle (prise au cours du même mois), à l'exception d'un seul jour, que je vous laisse deviner ;-)

Allez, encore en chantier, car démarrée depuis peu, voici les clichés les plus intéressant. Je pense avoir la combinaison adéquate pour sortir un lunaison sympathique.

Les conditions de prise de vue sont les suivantes : ETX90 avec Oculaire Plössl Celestron de 30mm. Appareil numérique Fuji FinePix 2600 de 2.0 méga Pixel. Petite précision, la mise au point auto de l'appareil numérique est déréglée.... La compensation se fait sur le télescope. Cette petite optique que l'on m'a prêté (merci Michel Hernandez) permet des clichés bien sympathique en planétaires. Cette petite collection débutant depuis peu, je la compèterait au fil de l'eau

 

 

Illumination : 8%

 

Illumination : 14%

 

Illumination : 22%

Illumination : 28 %

CLOSE UP                   Illumination : 36 %

Illumination : 45%

                    Illumination : 53%                  PQ

CLOSE UP                       Illumination 58%

  

Illumination 67%

Illumination 74%

CLOSE UP                          Illumination 82%

Illumination 88%

 

(derrière des Cirrus) Illumination 96%

 

Illumination 100%                     

CLOSE UP                           Illumination 95%

Illumination 89%

 

Illumination 82%

 

Illumination %

CLOSE UP                               Illumination 68%

Illumination %

CLOSE UP                        Illumination 47%                       DQ

J+22.5

Illumination 27%

J+24.5 J+25.5
J+26.5 J+27.5
NL

Traitement léger, toujours sous paintshop, avec uniquement des redressements géométrique, un léger "sharpen", et une correction colorimétrique. Comme quoi rien de très compliqué... En fait, tout est une question de patience pour obtenir la totalité du phénomène....

Voila le petit exercice .... C'est d'avoir toute les phases que nous présente notre belle de nuit... Finalement, plutôt que de râler sur notre satellite lorsque son éclat trouble notre astronomique quête de galaxies comme un réverbère planté au firmament. Pourquoi ne pas tenter de profiter du spectacle qu'elle nous offre, à longueur de semaine et de mois de contemplation des cieux......

Aller, si on s'approchais un  peu :

Premier essai avec une caméra Vesta Pro II et un ETX90. Traitement d'un AVI de 600 images sous Registax2, et leger traitement aux ondellettes. Images prises le soir du J+17.5 sur la lunaison plus haut. Oculaire de 26mm Plössl, foalce résultante pas encore calculée ;-). Région de Platon si je ne me trompe pas.

En amenant le tirage de la bague allonge, on obtient ceci (même traitement, même conditions de prise de vue)

J'ai pas forcé sur les ondellettes, j'aurais peut être dû (à corriger sous peu)

Accueil Remonter Lunaisons Paysages lunaires Planètes géantes