Test des miroirs par la méthode de Lyot

 

Cette page résulte d'une discussion très animée sur le forum "Astropratique" d'AstroSurf, discussion au cours de laquelle un échange fort intéressant entre la communauté amateur Allemande et Française ont ferraillé sur l'intérêt de la méthode de contraste de phase mise au point par l'Astronome Bernard Lyot pour la réalisation des optiques de son cornographe.

La diffusion de la lumière étant une sujet particulièrement délicat dans ce type d'appareils, la qualité des optiques, a l'échelle de leur microrugosité, entraîne une diffusion néfaste au contraste des images.

C'est pourquoi, je me suis intéressé, avec d'autres, cités dans ce texte, à l'aspect physique de la méthode et nous avons ainsi tenté d'avoir une approche quantitative des défauts de surface, ainsi qu'une idée expérimentale de la diffusion induite.

Seront abordés dans les pages qui suivent : 

La théorie du contraste de phase

L'erreur induite par un écart de phase de la lame utilisée pour le test

L'utilisation d'un Coin photométrique

La réalisation d'une lame étalon

 

En cours de rédaction

13/04/2018