Occultations

 

- En travaux -

Ici encore, une manip permettant d'étoffer la collaboration entre amateurs et professionnels. Cette manip d'une simplicité incroyable, est l'un des outils d'investigation le splus puissant que la nature nous ai donné pour étudier des corps de seulement quelques centaines de kilomètres, à des distances de plusieurs dizaines de millions de kilomètres.

Le principe en est simple, on le retrouve décrit de manière simple sur le site de l'observatoire de Paris :

"L'observation de l'occultation sur plusieurs sites permet de déterminer les positions et longueurs des diverses cordes correspondant aux conditions locales d'observation de l'occultation. On en déduit la taille et la forme de l'objet occultant.

Les occultations stellaires sont des phénomènes rares qui mettent en jeu le passage d'une planète ou d'un satellite devant une étoile. Pendant quelques secondes, il est alors possible de sonder avec une très grande précision l'atmosphère du corps, s'il en possède une, de détecter ses anneaux éventuels, ou de mesurer sa taille avec une précision kilométrique.
Une occultation, comme une éclipse, se caractérise par une ombre et une pénombre. La durée de l'ombre dépend essentiellement de la taille de l'objet du système solaire.
La durée de la pénombre dépend du diamètre stellaire. Il s'agit là d'une mesure très simple d'une grandeur par ailleurs inaccessible sans interférométrie.

La taille finie, non nulle, de l'étoile occultée implique une phase de pénombre, durant laquelle le disque stellaire disparaît ou réapparaît peu à peu."

 

 

 

 

Faire introduction (renvoi vers les pages sur les occultations E. Frappa)

Intro rapide sur l'occultation de Diotima

 

Lien vers le rapport du bureau des longitudes

 

 

 

Accueil Remonter